Le vampire Draculino se rend au bal costumé !

Perché tout en haut d’un rocher abrupt se dresse le château hanté Hurlevent. C’est ici qu’habitent le petit vampire Draculino et ses parents. Avec ses volets cassés, le toit percé et le vieux portail dégondé, le château laisse une impression tellement effroyable que personne n’ose s’aventurer dans les parages. Mais cela convient parfaitement aux parents de Draculino car ils ne veulent pas de visiteurs importunés, et surtout pas dans la journée quand toute la famille de vampires se repose tranquillement dans leurs cercueils. Les vampires n’aiment pas du tout la lumière du jour et ils se lèvent seulement après le coucher du soleil et vont se coucher avant le lever du soleil. La petite chauve-souris Vivi habite aussi au château de Hurlevent et comme elle se promène uniquement dans l’obscurité, Draculino et Vivi se retrouvent toutes les nuits pour jouer ensemble. Ils vivent plein d’aventures captivantes, mais parfois Draculino est un peu triste. Il aimerait tant jouer avec les enfants qui habitent dans le village au pied du château. Mais eux vont toujours se coucher juste au moment où Draculino se réveille. Ce soir-là, la lune brille d’une lumière très claire à travers la fenêtre et elle vient chatouiller le visage de Draculino. Le petit vampire ouvre lentement les yeux, il n’arrête pas de bailler et de s’étirer. C’est le moment de se lever ! Il tend les oreilles pour savoir si ses parents sont déjà levés, mais il n’entend rien. Il va donc devoir encore attendre encore un peu avant de prendre le petit déjeuner. Pour passer le temps, il va à la fenêtre et commence à compter les étoiles. Oh, mais que voit-il ? Au pied du rocher, il découvre soudain plein de lumières de toutes les couleurs. « Vivi, regarde là-bas » dit-il tout bas en appuyant son nez sur la vitre de la fenêtre tellement il est curieux. Encore toute endormie, la petite chauve-souris vole vers lui. Elle aussi vient juste de se réveiller. « Viens, on va essayer de voir quelles lumières c’est » suggère Draculino. Avant que Vivi ne réagisse, Draculino est déjà sorti par la fenêtre et voltige au-dessus des cimes des arbres en descendant vers le village. La petite chauve-souris a du mal à le suivre. Arrivé au bord de la forêt, Draculino ralentit sa course et atterrit finalement sur un vieux tronc d’arbre, Vivi vient se poser à côté de lui. Depuis cet endroit, ils peuvent mieux voir les lumières. Le grand pré à la sortie du village est éclairé avec des lampions multicolores et des guirlandes électriques. Dans plusieurs maisonnettes en bois, on prépare des bonnes choses à manger et une fanfare joue de la musique. « Oh, super, c’est un bal » s’écrie Vivi toute radieuse. « Oui » soupire Draculino « dommage qu’on ne peut pas y aller, car malheureusement les gens du village ont peur des vampires ». Mais d’un seul coup, il reste bouche bée : les gens sont aujourd’hui complètement différents. Ils portent des costumes bariolés et ont d’énormes chapeaux sur leurs têtes. Sur la piste de danse, il y a des bandits et des sorcières, des clowns et des princesses qui dansent tous ensemble. Le petit vampire réalise alors : c’est le grand bal costumé qui a lieu chaque année dans le village ! « Regarde là-bas » dit Vivi en déployant une aile en direction d’un stand de bonbons tout éclairé. « Les gens se sont même déguisés en vampires » « C’est vrai…. » murmure Draculino. « Si c’est comme ça, allons aussi faire la fête. Je suis sûr que personne ne remarquera que je suis un vrai vampire ». Draculino et Vivi se rendent joyeusement sur la place où a lieu la fête. De près, les lampions sont encore plus jolis les uns que les autres ! Ils sont à peine arrivés qu’un petit garçon déguisé en pirate vient vers Draculino. « Ton costume de vampire fait vraiment peur ! » dit le petit garçon en riant. « Merci, ton costume de pirate est aussi très réussi ! » dit Draculino. « Je suis Tom le redoutable pirate des mers » explique le petit garçon en mettant en place le bandeau sur son œil. « As-tu envie qu’on s’amuse à s’attraper ? » « Oui, bien sûr » dit Draculino. Et les voilà partis tous les deux : ils courent dans tous les sens dans le pré en s’attrapant. Parfois Tom attrape Draculino, parfois c’est le contraire. Au bout d’un moment, ils sont tous les deux hors d’haleine et se reposent un petit peu. « C’est formidable qu’il y ait aujourd’hui encore autant d’enfants dehors pour jouer » se réjouit Draculino. « Oui, comme c’est aujourd’hui le bal costumé, on a le droit de rester debout exceptionnellement longtemps » explique Tom fièrement. Sa sœur Anna qui est déguisée en sorcière s’approche d’eux. Elle a apporté quelque chose de blanc et bien moelleux qui sent très bon. Chacun à leur tour, Tom et Anna en arrachent un petit morceau et le mangent en le dégustant. « Veux-tu aussi de la barbe à papa ? » demande Anna au petit vampire. Draculino est surpris : barbe à papa ? Il ne sait pas ce que c’est ! Prudemment, il goûte un petit morceau. Hum, c’est bon ! Il n’a encore jamais mangé quelque chose d’aussi délicieux. Le clocher se met alors à sonner : neuf, dix, onze … douze fois compte Draculino. « Oh, il est tard » murmure le petit vampire. Ils ont complètement oublié l’heure ! Ses parents sont sûrement réveillés maintenant et ont préparé le petit déjeuner. Mais, dans quelques minutes, le plus beau costume de la soirée va être récompensé et Draculino ne veut pas manquer ça. « Je veux juste savoir qui a gagné » dit-il tout bas à Vivi. « Après, on vole vite à la maison ». La fanfare joue un morceau et un homme monte sur la scène. Il va vers le microphone et annonce le gagnant. C’est …. Draculino ! Le petit vampire n’en croit pas ses yeux. Le public applaudit et il va sur la scène pour recevoir la petite coupe qui brille et étincelle. Draculino rougit tellement il est excité. Vivi tire impatiemment sur la cape de Draculino : « On n’a plus de temps à perdre, il faut vite rentrer ! » Pendant un moment d’inattention, ils se faufilent et s’envolent vers le château le plus vite possible. Ils arrivent juste à temps. A peine ont-ils passé à travers la fenêtre et caché la coupe que la maman de Draculino entre dans la chambre pour réveiller son fils. Après le petit déjeuner, c’est l’heure des cours de vampire : aujourd’hui, Draculino doit s’exercer à voler. Il ne manquait plus que ça ! Il a suffisamment volé aujourd’hui. Quelques heures plus tard, le petit vampire s’endort presque pendant le repas du soir. C’était la nuit la plus excitante de sa petite vie de vampire. Épuisé, il s’enroule dans sa couverture et sa maman lui fait un bisou en lui souhaitant bonne nuit. Quand elle est partie, Draculino regarde encore une fois sa coupe qui brille à la lumière de la lune. L’année prochaine, il veut absolument revenir au bal costumé ! « Bonne nuit, Vivi ! » dit Draculino tout bas. Au plafond où la petite chauve-souris dort la tête en bas, on entend un léger ronflement. Draculino s’endort aussi et rêve …. de lampions de toutes couleurs et de barbe à papa.