Bon à savoir au sujet des abeilles

Au printemps, lorsque le thermomètre remonte et que les premières floraisons de plantes et buissons éclosent, les abeilles commencent également à essaimer. Il y a tant de choses utiles, passionnantes et intéressantes à dire au sujet des abeilles.

Comme les fourmis et les guêpes, les abeilles font partie de l'ordre des hyménoptères. La famille des abeilles comprend les abeilles à miel et les bourdons. Il est particulièrement intéressant de noter que les abeilles vivent en colonies importantes. Il y a une reine, qui est la seule à pondre les œufs d'où naîtra la progéniture. Mis à part quelques rares spécimens masculins (que l'on appelle les faux bourdons), l'essaim d'abeilles se compose essentiellement d'ouvrières chargées de différentes tâches. Durant son existence, une ouvrière occupe différentes fonctions suivant son âge.

Dans sa jeunesse, une abeille s'occupe des alvéoles et les prépare pour accueillir les œufs de la reine. Elle devient ensuite abeille nourricière et alimente les larves (= les petits des abeilles) en nectar. Lorsqu'elle grandit, les glandes de son arrière-train lui permettent de produire de la cire et de construire des alvéoles. Il existe également des sentinelles, qui protègent la ruche des indésirables et les butineuses, qui volent à la recherche de liquide sucré qu'elle transporte dans leur jabot jusqu'à la ruche. Il est très intéressant de noter que les butineuses s'indiquent la direction dans laquelle trouver les sources de nourriture en exécutant des danses particulières. C'est alors qu'elles recrachent le nectar en le mettant dans la bouche d’autres abeilles ouvrières. Elles transforment le nectar dans leur jabot et l’emmènent vers les alvéoles pour y déposer le miel qui est ainsi enrichi. Le miel est utilisé pour nourrir les larves et sert de réserve pour l’essaim en hiver.

t-824-haba-spielzeug-die-wabenzellen-sind-mit-honig-gefuellt-und-die-bienen-kuemmern-sich-um-die-koenigin.jpg

L’apiculteur peut faire la récolte d'une petite partie du miel. Pour cela, il sort les cadres de la ruche, racle la pellicule de cire déposée sur les alvéoles et extrait le miel à l’aide d’une machine spéciale appelée extracteur. Le miel est alors prêt à régaler tous les amateurs de tartines au miel. Mais les abeilles ainsi que d’autres insectes ont aussi une très grande importance pour l’agriculture et les plantes sauvages, car les arbres fruitiers, les céréales dans les champs et toutes les autres plantes ont besoin des abeilles pour la pollinisation. Quand les insectes récupèrent le nectar des fleurs, ils disséminent le pollen de plante en plante. Ceci est essentiel pour que les plantes et les arbres puissent donner des fruits, comme par ex. des pommes, des fraises, du blé ou d’autres céréales.

Malheureusement, cela fait des années que les populations sont menacées : d'une part, le parasite Varroa destructor continue de se propager en se nourrissant du sang des larves d'abeilles à miel. Ce faisant, le parasite leur transmet des agents pathogènes qui peuvent s'avérer mortels pour les essaims. De nombreuses substances dont se servent les agriculteurs pour protéger les plantes sont également nocives pour les abeilles. Certains produits phytosanitaires interfèrent avec le sens de l'orientation des abeilles, de sorte qu'elles ne parviennent plus à rejoindre leur ruche. Ainsi, la reine et les larves viennent à manquer de nourriture, et l'essaim meurt.

t-824-haba-spielzeug-ein-buffet-fuer-bienen-hummeln-und-schmetterlinge-pflanzen.jpg

Planter un buffet pour abeilles, bourdons et papillons

Si vous souhaitez faire une bonne action en faveur des abeilles, mettez à leur disposition un buffet composé de fleurs et d'autres plantes bénéfiques pour les insectes. Il existe tout un éventail de plantes que les abeilles apprécient, tout comme les bourdons ou encore les papillons : les plants de sarriette et de lavande ne sont pas seulement beaux, mais peuvent également servir à aromatiser les plats en cuisine. Les abeilles aiment également les fines herbes comme le basilique, l'origan, la sauge, le romarin et la menthe. Si vous prenez soin d'une spirale aromatique dans votre jardin ou d'un pot d'herbes aromatiques sur le balcon, vous disposez de verdure fraîche pour cuisiner, tout en faisant du bien aux insectes.

Les capucines constituent une plante particulièrement appréciable pour un parterre d'enfant : elles poussent rapidement, fleurissent de juillet à octobre et aussi ses feuilles que ses fleurs se mangent en salade. Toutefois, la saveur des feuilles est quelque peu relevée. Et bien sûr, les abeilles, bourdons et papillons apprécient également toutes les autres plantes à fleurs : des myosotis, des campanules, des tournesols, des gueules-de-loup, des immortelles, des soucis, des mauves et des œillets... En agrémentant vos parterres, jardinières et pots de différentes plantes, vous dresser une table généreuse pour les insectes.

t-824-haba-spielzeug-wildblumen-ansaehen-und-dieses-dann-den-ganzen-sommer-stehen-lassen.jpg

En fonction de la place disponible, on peut également semer des fleurs sauvages sur une portion de pelouse et les laisser pousser tout l'été. Ainsi, on a aussi un peu moins de gazon à tondre. Si vous n'avez pas de place pour une portion de gazon, les fleurs sauvages peuvent trouver place dans un seau ou une jardinière. C'est une belle idée pour les jeunes jardiniers en herbe. Il doit y avoir des trous d'écoulement de l'eau au fond... Suivant le contenant, il vous faudra les percer avec précaution. Déposez d'abord une couche de petites pierres dans le seau. Ensuite, les petits jardiniers la recouvriront d'une épaisse couche de terreau. C'est au tour des graines : vous pouvez acheter un mélange de graine de fleurs sauvages tout prêt. Mais rien ne vous empêche de sélectionner différentes sortes et de mélanger par exemple des bleuets (fleurs bleues), des nielles des blés (fleurs violettes) et des Anthémis des champs (fleurs blanc et jaune) dans une petite assiette ou de semer une sorte dans chacun des trois seaux. Les graines doivent être réparties uniformément, en respectant une certaine distance entre elles sur le terreau, puis recouvertes d'un peu de terre et arrosées délicatement. Si jamais les fleurs sauvages poussent trop près les unes des autres, on peut les éclaircir.