Un compagnon de jeu divertissant pour tous les enfants

t-1250-puppenfreunde.jpg

Une découverte ludique du quotidien grâce aux poupées HABA

Dès leur plus jeune âge, les enfants sont si fascinés par la vie quotidienne qu’ils cherchent à l’intégrer dans leurs jeux. Évidemment, les poupées s’y prêtent particulièrement bien. Et les poupées de HABA encore mieux :

  • Les poupées ont un visage mutin brodé avec du fil solide.
  • Parce que leur corps en tissu est rembourré de ouate de polyester indéformable, les poupées tiennent bien assises. On n’a qu’une envie : les enlacer. 
  • Leurs cheveux tout doux en chenille sont faciles à peigner avec les doigts et à coiffer.

Tout aussi câlines, les poupées HABA aux corps et membres en vinyle parfont idéalement les poupées en tissu HABA.

Il existe toutes sortes de poupées et chaque enfant trouvera celle qui lui plaît et convient le mieux : des poupées en tissu, de charmants poupons et des poupées réalistes.


Des poupons idéaux pour les câlins et pour jouer à la maman

img-puppenfreunde-babypuppen-kuscheln-kuemmern.jpg

De nombreux enfants adorent mettre en scène des situations de famille avec leur poupée et jouer au papa et à la maman. Quoi de mieux que les poupons HABA ? Légers et faciles à porter, ils ont un corps souple parfait pour les câlins, l’affection et les soins. Les enfants développent leur empathie de manière ludique. Ces adorables partenaires de jeu stimulent également le développement des enfants. Grâce aux divers accessoires proposés, les enfants peuvent reproduire différentes situations de la vie quotidienne en donnant à manger à leur poupon, en changeant leur couche, en les mettant au lit... De quoi s’immerger à 100 % dans leur jeu de rôle.


Des compagnons tout doux tout au long de leur enfance

Les enfants sont tous conquis par les poupées HABA ! Milla, Annelie, Jil ou Wiebke : quel que soit le modèle, la poupée restera un compagnon tout doux qui les accompagnera tout au long de leur enfance. Blondes, brunes ou rousses, habillées en robe, en jupe ou en salopette... On n’a que l’embarras du choix !