Le développement cognitif : comment les enfants en bas âge développent leur logique et leur raisonnement abstrait

t_1250_350_entwicklungsschritte_kognitive.jpg

Les aptitudes cognitives d’un enfant correspondent à toutes les compétences requises pour identifier et comprendre son environnement et sa propre personne. Elles englobent la façon de penser, la compréhension linguistique, la perception, la résolution de problèmes et la mémoire. Toutes ces facultés se développent au cours des premiers mois, alors que d’autres parties du cerveau qui contrôlent les fonctions corporelles indispensables à la survie sont déjà formées à la naissance.

haba-spielzeug-icon-gehirn.png

Les aptitudes cognitives


Les premières aptitudes cognitives

t-396-entwicklungsschritte_kognitiv_5.jpg

Le développement mental d’un bébé n’est pas linéaire, mais se fait par à-coups. Au cours des trois premiers mois de sa vie, un bébé ne peut pas comprendre qu’il peut faire des choses et que les personnes de référence sont là même s’il ne voit personne. Toutefois, il identifie déjà des voix et se retourne lorsqu’il les entend.

Entre trois et six mois, il franchit un second cap du développement mental : le bébé comprend qu’il peut faire bouger des objets. À partir de ce moment, il observe délibérément les jouets et perçoit consciemment les différents effets. Les bébés sont également en mesure de reconnaître des objets. Aussi étonnant que cela puisse paraître, l’aptitude au raisonnement abstrait est déjà présente à cet âge : les bébés sont déjà capables de regrouper différentes perceptions sensorielles et, par exemple de classer le chat, le chien et la vache parmi les animaux.


Planifier et prévoir les conséquences

t-396-entwicklungsschritte_kognitiv.jpg
A partir de sept mois, les bébés peuvent délibérément projeter de faire quelque chose. Ils décident de traverser la pièce à quatre pattes pour prendre leur objet préféré ou de jeter une cuillère au sol. Ils reproduisent désormais les mêmes activités dans différentes situations. Par ailleurs, les bébés reconnaissent leur nom. D’ici leur premier anniversaire, les enfants ont une idée ce qu’il se passe lorsqu’ils posent certains actes. Ils se font volontairement entendre pour ce qui importe à leurs yeux, avant que cela ne devienne de premiers mots.

Développer et exercer la capacité de concentration

t-396-entwicklungsschritte_4.jpg
Pour réaliser de nombreuses tâches du quotidien, qu’elles soient petites ou grandes, les enfants en bas âge ont surtout besoin d’une chose : la concentration. Et il n’est pas si simple de rester concentré sur une période, car les bambins ont une capacité d’attention très limitée. Il est très fatigant pour eux de rester concentrés sur la durée. Mais la capacité de concentration se travaille. Dans un environnement calme, l’enfant en bas âge parvient mieux à se concentrer sur une activité donnée que dans un environnement animé. Le renforcement de la capacité de concentration fonctionne idéalement en jouant, dehors dans la nature ou dans le cadre de petits exercices réalisés au cours de la vie de famille. En général, les enfants arrivent mieux à se concentrer lorsqu’on les félicite et lorsqu’ils trouvent un sens à l’ouvrage, par exemple lorsqu’ils mettent la table !

Comment encourager le développement cognitif d’un enfant en bas âge

Stimuler les capacités cognitives avec des jeux à enficher, de classement et d’encastrement

Avec des jouets adaptés à son âge, le bambin parvient déjà à s’occuper seul un court instant. Les jeux à enficher, d’encastrement ou de classement conviennent parfaitement. Ils permettent d’identifier différentes formes et de les classer. Outre la capacité de concentration, ces jeux font également travailler la motricité fine et l’identification des couleurs.

Stimuler les capacités cognitives avec des jeux de laçage

De même, les jeux de laçage exercent idéalement l’esprit logique et la concentration. Les illustrations multicolores sont lacées les unes après les autres ou servent à des jeux libres.

Stimuler les capacités cognitives avec des puzzles pour enfants

Bien souvent, les enfants apprécient les puzzles dès le plus jeune âge. Au début, ils s’essayent avec des puzzles simples, qui évoquent des images de leur quotidien. Cela permet idéalement de s’exercer à identifier, nommer et classer !