La motricité fine : comment stimuler le développement moteur chez un enfant en bas âge

t_1250_350_feinmotorik.jpg

Le développement moteur d’un bébé se décompose en deux parties : le développement de la motricité globale, c’est-à-dire la mobilité du corps dans son ensemble, et la motricité fine. La motricité fine englobe toutes les fonctions motrices que nous exerçons avec les doigts, les orteils ou le visage. Les bébés et enfants en bas âge ont besoin de beaucoup de temps et d’exercice pour apprendre à maîtriser ces petits mouvements précis. Avant de pouvoir faire des grimaces, tenir une cuillère ou empiler des blocs de construction, ils ont besoin de s’exercer sans cesse à réaliser différents exercices de motricité fine et d’acquérir une sensibilité à leur propre force pour la doser.

haba-spielzeug-icon-hand.png

La motricité fine


À quel âge les bébés savent-ils saisir des objets ?

t-396-feinmotorik_4.jpg

Les bébés mettent environ un an avant de pouvoir soulever des objets et les reposer de manière ciblée. Au cours des premières semaines de vie du bébé, ses mains et ses petits doigts s’agitent principalement en raison du réflexe de préhension, qui sert le protéger.

Ainsi, dès le début de sa vie, il a l’assurance de pouvoir s’accrocher inconsciemment. Bien évidemment, le développement moteur d’un bébé est étroitement lié à celui de la perception visuelle. Ce n’est qu’une fois qu’il perçoit clairement les objets et qu’il peut se focaliser dessus que le bébé peut les saisir.


Le développement moteur : saisir, jeter et ressentir

t-396-feinmotorik_2.jpg
A compter de son premier anniversaire, l’enfant affirme sa préférence pour la main droite ou gauche. La main qui prédomine est légèrement plus puissante et plus habile. Toutefois, on ne saura si l’enfant est gaucher ou droitier qu’à partir de sa deuxième année de vie. La plupart des enfants en bas âge d’un an sont capables de soulever un objet entre leur pouce et leur index, une prise plus connue sous le nom de « pince ». Une fois qu’il s’est suffisamment exercé à saisir, l’enfant découvre très vite comme il est amusant de jeter des objets.

Comment stimuler et exercer la motricité fine

Stimuler la motricité fine avec des jouets de motricité

Au cours des repas, il est très simple d’encourager un enfant à se servir : avec des aliments coupés en petits morceaux faciles à prendre avec les doigts, il peut choisir tout seul ce qu’il va manger et saisir ce qui l’intéresse de manière ciblée. Manger à la cuillère est l’étape suivante du développement moteur. Sinon, les bambins peuvent facilement être amenés à exercer leur motricité fine. Lorsqu’on place un jouet de préhension multicolore hors de la portée de l’enfant, il a envie de l’attraper.

Les jeux de motricité amusent beaucoup les bébés. Avec divers jeux à enficher, d’encastrement ou de classement, il est question de mettre par-dessus, les uns sur les autres ou dans les autres avant de tout défaire. Les jouets en bois multicolores qui stimulent la motricité fine permettent d’exercer la préhension de manière ludique en dosant sa force.